top of page
  • Photo du rédacteurOlga Alexandrova

Surmonter le Sentiment d'Impuissance psychologique

Dernière mise à jour : 7 mars



définition du sentiment d'impuissance


Le sentiment d'impuissance est un état émotionnel dans lequel une personne se sent incapable d'agir face à des événements et de trouver des solutions efficaces à une situation perçue comme insurmontable. Les mots qui expriment le mieux ce sentiment sont souvent : "Je ne peux rien faire, rien changer". Ce ressenti émotionnel s'accompagne généralement de désespoir, de frustration et de découragement.


Prenons l'exemple de Sophie, une jeune femme désirant se marier. Tous ses amis ont déjà fondé une famille. Sa mère insistait "le temps presse!". Malgré ses efforts, elle ne parvient pas à rencontrer le bon partenaire. Cette impuissance la pousse à renoncer à de nouvelles rencontres, car elle se sent incapable de changer sa situation.



POURQUOI NOUS RESSENTONS L'Impuissance ?


L'impuissance peut découler de diverses sources, telles que des expériences passées d'échec, des traumatismes émotionnels, des croyances limitantes ou des obstacles perçus comme insurmontables. Il est essentiel de prendre le temps d'identifier les déclencheurs de ce sentiment et d'explorer les pensées et émotions qui émergent en situation d'impuissance.


Voici les causes les plus courantes d’impuissance :


  • Perte d'un être cher : La perte crée souvent un sentiment d'impuissance, avec l’idée que le vide laissé ne pourra jamais être comblé et que l'avenir semble dénué de sens.

  • Changement de situation ou de repères (en pire) : Un licenciement, une baisse du chiffre d'affaires, une rupture peuvent être des déclencheurs de l'impuissance.

  • Circonstances de force majeure : Face à une crise économique, une guerre ou une pandémie, l'impression de perdre le contrôle sur sa vie peut engendrer de l'impuissance.

  • Surmenage : Se surcharger excessivement peut conduire à un épuisement qui renforce ce sentiment d'impuissance.

  • Manque de soutien : L'absence de soutien dans les moments difficiles peut également amplifier ce sentiment d'impuissance.



l'impuissance est un Signal d'un besoin non satisfait


Toute émotion signale des besoins qui ne sont pas satisfaits. L'impuissance ne fait pas exception.


Exemple. Jean est un vrai bourreau de travail. Il reste au bureau le soir, y est le week-end et part en vacances avec son ordinateur de travail. Il a toujours les meilleurs résultats dans l'entreprise où il travaille, il est apprécié. Il ne demande jamais d'aide à ses collègues - il considère que c'est un signe de faiblesse. Récemment, malgré une semaine de travail de 70 heures, Jean n'a pas pu terminer un projet à temps et s'est senti complètement impuissant.


Le sentiment d'impuissance cache fréquemment une réalité complexe, marquée par un manque de ressources, de soutien et d'aide extérieure. Aussi, la personne qui souffre de l'impuissance peut fuir le contact avec ses propres émotions de peur et de tristesse (par exemple dans le cas de l'impuissance à aider autrui, à le sauver d'un problème imminent). Si vous ne parvenez pas à retrouver de la stabilité, prenez rendez-vous avec un thérapeute.





que faire avec l'impuissance ?


Il est courant de voir de nombreuses personnes essayer par tous les moyens d'éviter le sentiment d'impuissance et d'adopter diverses stratégies pour le surmonter. Cependant, la clé pour gérer l'impuissance de manière efficace réside dans la capacité de s'arrêter, de la reconnaître et de l'accepter.


La première chose que nous pouvons faire est de prendre conscience de nos émotions et d’accepter notre impuissance. Se dire : "Je suis impuissant à changer la situation". Après avoir admis son impuissance, nous pouvons réfléchir à ce que nous pouvons réellement influencer par nos actions.


⚠️L'impuissance psychologique arrive lorsque nous luttons contre ce qui est au lieu de nous soutenir et de contacter ce sentiment en conscience. Nous refusons de plonger dans sa profondeur et nous tentons de le combattre. L'ego s'immisce dans ce combat, murmurant : "Si tu acceptes ton impuissance, tu es foutu".


La tentative de combattre l'impuissance psychologique conduit souvent à une impuissance physique. Pourtant, admettre l'impuissance n'est en aucun cas synonyme de faiblesse. Accepter ce sentiment ne signifie pas être d'accord avec lui. Cesser la lutte ne constitue pas une résignation. Le reconnaître et l'accepter revient à arrêter de lutter contre lui, sans pour autant lui dire oui.



L'impuissance psychologique vous invite à vous arrêter, à faire une pause,

à expirer et à ne rien faire pendant un moment.



En cessant de résister à CE QUI EST, nous arrêtons de nous épuiser. En nous permettant d'explorer pleinement l'impuissance, nous découvrons un sol solide qui peut servir de point d'appui pour transcender nos limites. Au cœur même de l'impuissance se trouve le noyau de la puissance absolue.


L'impuissance s'intensifie doublement lorsque nous tentons de la combattre. La clé pour s'en libérer réside dans l'abandon de toute résistance.



  • Accédez à l'impuissance en mettant fin consciemment à la lutte

  • Ne lui dites pas "oui", mais ne la refusez pas non plus

  • Plongez dans son vide en toute conscience

  • Investissez ce vide avec une pleine présence pour le nourrir

  • Laissez tomber toutes les défenses de protection pour ressentir la liberté

  • Laissez ce qui est plus fort que vous entrer en vous, et il n'aura aucun pouvoir sur vous




Essayer de lutter contre le sentiment d'impuissance revient à nager à contre-courant et à gaspiller de l'énergie contre ce qui est plus fort que vous. Si vous vous sentez impuissant à changer les circonstances extérieures, rappelez-vous que vous avez pleinement le pouvoir d'agir sur ce qui est sous votre contrôle - cesser la lutte intérieure c'est dans votre pouvoir.




COMMENT TROUVER LA PUISSANCE DANS L'IMPUISSANCE ?

NE LA RECHERCHEZ PAS, AYEZ SIMPLEMENT CONFIANCE QU'ELLE ARRIVERA SI VOUS VOUS ABANDONNEZ A ELLE.



A ce moment-là vous pourrez :


  • Remarquer vos besoins non satisfaits, profonds

  • Décider : "J'en ai assez, je vais me débrouiller seul(e)" et vous choisirez un chemin différent vers votre objectif ou vous changerez d'objectif

  • Vous vous direz : "Ca suffit!" et vous prendrez soin de vous

  • Vous vous permettrez de ne rien accomplir afin de récupérer des forces

  • Vous relèverez les épaules avec un ferme : "J'ai fait tout ce que j'ai pu "

  • Vous tournerez le dos à une porte fermée pour en ouvrir une autre

  • Vous donnerez à autrui le droit d'être lui-même, sans pour autant vouloir le changer ni adhérer à ses idées.

Admettre son impuissance face à une situation ou son incapacité à influencer une situation ou une autre personne n’est pas la même chose que faire preuve de faiblesse. L'inaction pendant une pause n'équivaut pas à l'abandon de son objectif.



la différence entre impuissance et les autres expériences émotionnelles


✍️ L'impuissance émotionnelle est facilement confondue avec l'impuissance physique.


Il est difficile de tracer la frontière entre l’impuissance émotionnelle et physique, car l’impuissance émotionnelle peut ressembler à une impuissance physique. Le repos physique soulage l’impuissance physique, mais il ne soulage pas l’impuissance émotionnelle. La véritable impuissance physique survient lorsque le corps ne dispose objectivement plus de ressources physiques - les muscles ne sont plus toniques. Cela survient dans le contexte d'un stress physique grave ou d'une maladie.


✍️ Le sentiment d'impuissance et l'impuissance apprise.

Ce sont des concepts différents, mais liés. L'impuissance représente un état souvent transitoire, survenant lorsque les ressources d'une personne sont épuisées après avoir tenté quelque chose. En revanche, l'impuissance apprise se caractérise par un état persistant qui peut devenir un trait de caractère. Par exemple, une femme de 40 ans vivant toujours chez ses parents parce qu'elle ne sait pas comment payer ses factures ou cuisiner. Dans ces cas, aucune aide extérieure ne peut changer la situation, la personne attendant généralement que quelqu'un d'autre agisse à sa place. L'impuissance apprise se développe souvent lorsque des expériences de vie répétées convainquent une personne de son incapacité.


✍️ Impuissance et procrastination

La procrastination se manifeste lorsqu'une personne a les ressources nécessaires (psychologiques et physiques) pour réaliser une tâche donnée, mais les utilise pour des questions mineures, repoussant ainsi les tâches importantes et urgentes à plus tard. En revanche, l'impuissance se caractérise par l'absence de ressources nécessaires pour mener à bien une activité.



 

L'impuissance psychologique peut être similaire à la dépression. Si vous remarquez des signes d'apathie pendant une longue période, cela vaut la peine de consulter un médecin et de faire vérifier les symptômes de la dépression.

 


Comment se donner du soutien en cas de sentiment d'impuissance ? Conseils de thérapeute


Il peut arriver à chacun d'entre nous de se sentir confronté à un sentiment d'impuissance psychologique.


❤️Offrez-vous la possibilité de vous immerger dans ce sentiment d'impuissance en conscience pendant au moins 20 minutes. Explorez comment il se manifeste, comment il résonne en vous. Vivez-le pleinement, laissez vos émotions s'exprimer, que ce soit par des pleurs, des cris ou toute autre forme d'expression. Vous constaterez très probablement un regain de force quelques instants après.


❤️ Si cela ne suffit pas à vous soulager, rajoutez 10 minutes supplémentaires. Tenez-vous devant un mur et repoussez-le de toutes vos forces, tout en imaginant les problèmes qui vous semblent insolubles. Appuyez fermement sur le mur, sans relâche, en reconnaissant votre impuissance face à ces situations. Vous pourriez être submergé par l'émotion, ressentir de la colère ou pleurer. Il se peut que vous vous sentiez épuisé - parce que le mur ne se déplace pas (il est plus fort que vos tentatives de le repousser). Pourtant, c'est précisément dans ces moments de vulnérabilité, d'impuissance totale que vus pouvez descendre dans son centre et stopper tous les efforts et ressentir votre force.


Exercice de la Serviette

Trouvez un espace tranquille où vous ne serez pas dérangé. Munissez-vous d’une serviette de taille moyenne. Pensez à ce qui vous met hors de vous, vous rend impuissant. Saisissez fermement la serviette des deux mains et commencez à la tordre comme si vous vouliez l’essorer de toute votre énergie. Pendant ce processus, permettez-vous de libérer votre colère. Un cri silencieux peut accompagner votre action - expirez bruyamment, mais faîtes attention de ne pas solliciter vos cordes vocales de manière excessive.Laissez libre cours à vos émotions. Il est normal de pleurer ou d’exprimer ce que vous ressentez autrement. Continuez jusqu’à ce que vous ressentiez un soulagement, signalant la diminution de votre colère.


Exercice de l'Oreiller

Assurez-vous d'avoir un oreiller à portée de main et un endroit où vous pouvez frapper sans retenue, comme un lit ou un canapé. Tenez-vous debout, les pieds écartés à la largeur des épaules et les genoux légèrement fléchis, pour une posture stable. Prenez un profond souffle et, en tenant l’oreiller fermement, commencez à le frapper contre le lit ou le canapé. Mettez toute votre force dans vos mouvements. Concentrez-vous sur la libération de votre colère à travers chaque coup. Une fois que vous vous sentez apaisé ou que la colère semble avoir diminué, arrêtez-vous. Terminez l'exercice en buvant de l'eau pour vous hydrater et aider à dissiper la tension résiduelle. Ces exercices visent à permettre une expression physique de la colère et de l'impuissance, offrant ainsi un soulagement émotionnel et physique.


Olga Alexandrova

7 mars 2024


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page