qui est le thérapeute en décodage biologique ?

Le thérapeute de décodage biologique des maladies porte le nom de Psycho-Bio-Thérapeute. Il est à la fois un "détective privé" qui recherche la cohérence entre le symptôme de son client et l'instant émotionnel d'entrée dans la maladie, et il est à la fois un professionnel qui accompagne son client à libérer les émotions refoulées lors du biochoc programmant du passé. 

Pour cela, le thérapeute de décodage biologique observe, écoute le langage verbal et non verbal de son client, s'appuie sur les diagnostiques médicaux et les symptômes cliniques, et ensuite établit un certain nombre d'hypothèses (pas des certitudes) qu'il vérifie auprès de son client. 

thérapeute décodage biologique

Si à l'évocation par le praticien en décodage biologique des hypothèses son client entre dans un ressenti inconfortable et confirme les hypothèses, le thérapeute l'accompagne à exprimer et libérer son ressenti à travers les protocoles du décodage biologique. Le thérapeute de décodage biologique qui a suivi 3 ans d'études et a pratiqué le décodage sur ses clients, puis a été validé à la suite de 3 examens par l'école de biodécodage de Christian Flèche  porte le de nom de Psycho-Bio-Thérapeute.

 

Le Psycho-Bio-Thérapeute n'est pas un psychologue, il favorise le ressenti plutôt que le discours intellectuel de son client. Il s'appuie sur des évènements vécus et non sur des opinions analysées. Découvrez en plus sur votre thérapeute holistique​

peut-on consulter à distance un praticien spécialisé en décodage biologique ?

​​​En tant que psycho-bio-thérapeute et praticienne en décodage biologique des maladies, je vous accompagne près de Paris ou à distance vers un mieux être  psychique, émotionnel et physique. 

J'ai une expérience d'accompagnement à distance de mes clients depuis 2017, je maitrise et j'adapte les outils de décodage biologique aux spécificités des applications comme ZOOM, SKYPE, WATSAPP.  Les consultations de décodage biologique en ligne sont tout à fait possibles et leur efficacité ne diffère en rien des consultations réalisées en présentiel. 

Pour une séance de biodécodage de 1h, vous avez besoin d' avoir une bonne connexion internet, d'être au calme et de vouloir avancer sur le chemin de guérison. 

Certains jours par mois je donne des consultations de décodage biologique des maladies à Paris (ligne A du RER). Pour effectuer ce type de réservation, écrivez moi un en passant par l'onglet CONTACT.

Le nombre de séances de décodage biologique varie en fonction de  votre investissement, vos objectifs, votre vitesse d'intégration des outils, vos conflits vérouillants et résistances qui, naturellement, font partie de la thérapie. Je préconise 2 séances de décodage biologique par mois si vos disponibilités et budget le permettent  (rythme idéal). 

Le Psycho-Bio-Thérapeute (thérapeute de décodage biologique des maladies) n'est pas un médecin, il n'incite jamais ses clients à interrompre ou à refuser leurs traitements médicaux tant que c'est nécessaire, et préconise de les combiner avec le décodage biologique, car ils sont parfaitement compatibles entre eux. 

Diplome Decodage Bio 1.jpg
accompagnateur decodage biologique.jpg
diplome psychobio (1).jpeg

LA THERAPIE PAR LE DECODAGE BIOLOGIQUE DES MALADIES

décodage biologique des organes

Le décodage biologique des maladies, qu'est-ce que c'est ?

Le décodage biologique ou le biodécodage est à la fois une approche thérapeutique complémentaire à la médecine conventionnelle et un ensemble d'hypothèses qui permettent de découvrir ce que le corps cherche à exprimer à travers un symptôme ou une maladie. Pour cela, le décodage biologique s’appuie sur la fonction biologique des tissus et organes

Il permet d'abord de rechercher et comprendre l’origine de la maladie quelque qu’elle soit, et ensuite de travailler sur le retour à l'équilibre physique et émotionnel via les outils du décodage biologique.

Ainsi, dans le langage du corps un symptôme ou une maladie n’apparaissent plus comme un problème ou un mal. Ils sont une solution parfaite d'adaptation à un besoin intérieur qui n'est pas satisfait depuis le moment du biochoc. Cela ne signifie aucunement que le patient doit interrompre ses traitements médicaux, bien au contraire. La médecine et le décodage biologique sont totalement compatibles, les deux œuvrent à la guérison du patient. 

Notre cerveau ne fait pas la distinction entre le réel et l'imaginaire, et cette donnée est importante pour comprendre comment fonctionne le décodage biologique des maladies. Pour notre cerveau tout est vrai : l'idée de confondre en forêt une branche de bois avec un serpent produit les mêmes effets sur la biologique que la vue d'un serpent réel (le corps libère la noradrénaline, les médullosurrénales libèrent l'adrénaline, le foie libère le sucre, etc). Ainsi, la peur d'un évènement produit sur le corps les mêmes effets que si l'évènement avait réellement lieu. Pour la biologie tout est réel. 

 

 Par exemple, les alvéoles pulmonaires ont pour fonction biologique d'attraper l'oxygène, ce qui est vital. Si la personne vit la peur de mourir (par exemple lors d'un accident, ou dans une situation où elle craint de perdre la vie), au même moment cette personne aura besoin d'attraper plus de vie, de vivre coute que coute. Si elle n'arrive pas à solutionner sa peur et s'apaiser, les cellules des parois des alvéoles pulmonaires vont répondre à ce besoin de vie à sa place et se multiplier pour augmenter la surface d'échange avec l'oxygène. Le cancer des alvéoles pulmonaires exprimera ainsi la solution biologique de reproduire la vie de manière ininterrompue jusqu'à ce que la personne libère le ressenti de peur (dans ce cas la solution biologique de faire plus de cellules aux alvéoles pulmonaire devient inutile, le conflit étant arrêté, le corps retrouve son homéostasie). 

 

Le décodage biologique devient ainsi un traducteur de ce langage du corps, langage difficilement compréhensible pour le mental rationnel, pour qui un cancer est un problème plus qu'une solution.  Ainsi, sur le plan rationnel un cancer du poumon ne solutionne rien, il cause un mal-être et à terme peut causer la mort de la personne, mais sur le plan symbolique (décodé comme réel par le cerveau), il est la solution parfaite à un besoin non satisfait

De cette façon, un symptôme ou une maladie doivent rester temporaires, en attendant une véritable solution sur le plan psychologique (libérer l'émotion). Des que la solution est apportée et la personne retrouve une sérénité intérieure, le cerveau cesse d'activer la solution biologique de survie. L'organisme retourne à l'équilibre. Cela ne signifie aucunement que le patient doit interrompre ses traitements médicaux, bien au contraire. La médecine et le décodage biologique sont totalement compatibles, les deux œuvrent à la guérison du patient, chacun dans son domaine.  

Découvrez la liste des décodages biologiques pour certaines maladies.

Images site luc.png

LE PRINCIPE DU DéCODAGE BIOLOGIQUE DES MALADIES

La principale idée du décodage biologique des maladies est que chaque symptôme a un sens biologique et il est au même moment une solution à quelque chose qui serait ... plus grave que la maladie elle-même. Dans le décodage biologique la maladie est une solution présente à un conflit émotionnel antérieur. Cela signifie que dans son langage biologique, le corps cherche à se guérir de quelque chose qui serait pire que la maladie, sinon ce serait cruel et même illogique. Le corps cherche à se guérir de quelque chose dont nous n’avons pas conscience intellectuellement, dont la maladie serait la solution, une issue de secours parfaite. 

décodage biologique estomac

Par exemple, lorsque les aliments pénètrent dans l'estomac, il commence à sécréter de l'acide chlorhydrique. C'est l'une des solutions du corps pour assurer la digestion. Fabriquer de l'acide n'est pas un problème, car grâce à la présence d'acide chlorhydrique, le PH de l'estomac est maintenu entre 1 et 3. Si nous mangeons un produit laitier, l'estomac sécrète moins d'acide. Si nous mangeons un plat riche et gras, l'estomac fabriquera de l'acide supplémentaire. Et à nouveau ce n'est pas un problème, mais une solution biologique intelligente. Même vomir après avoir mangé des champignons non comestibles n'est pas un problème, mais une décision de l'organisme d'expulser ce qui est toxique et protéger la vie. 

Si nous bronzons en réponse au soleil actif, le bronzage n'est pas un problème à nos yeux - c'est la solution de protection pour ne pas brûler. D'aillers, même un enfant sait qu'une personne qui a la peau noire n'a pas de cancer de la peau. Pourtant, un mélanome sur la peau, la nausée, l'ulcère à l'estomac deviennent un problème pour notre intellect en l'absence de cause extérieure qui le précède. Ce n'est pas le cas pour notre corps dans son langage biologique, pour qui chaque symptôme est une réponse d'adaptation à un ressenti conflictuel intérieur, suite à une perception subjective d'un évènement. 

Vous avez une maladie de la peau ? Pour démarrer le décodage du symptôme, la question à se poser serait : "A quoi me sert la peau ?" S'il s'agit d'une maladie du foie, il est nécessaire de s'intéresser aux multiples fonctions du foie, pour rechercher ensuite l'utilité positive pour le corps de produire tel ou tel symptôme.  

La maladie est donc un langage, elle attire notre regard et demande une prise en charge. Elle a un sens qui peut être compris à partir du symptôme. Et le sens de la maladie dans le décodage biologique est toujours positif. 

Pour notre biologie tout est vrai. L’inconscient biologique ne connait pas l’illusion, il ne connait pas le monde extérieur, ni le visage de nos proches, il se fiche de savoir à quoi ressemble le ciel dehors, ni l'heure qu'il est. Il connait nos ressentis intérieurs vécus en réaction aux évènements extérieurs, et pour lui tout ce que nous ressentons est réel. Il s'adapte biologiquement à nos ressentis et cherche à répondre à nos besoins. Vous regardez un film - vous pleurez, alors que vous savez que vous regardez un film qui a été tourné et que personne n’est mort. Votre cœur se serre quand vous voyez une maman à l’écran perdre son enfant. Pour votre inconscient biologique tout est réel, l'abstrait comme le virtuel ou le symbolique. Par ailleurs, pour l'inconscient le temps n'existe qu'au présent. Ce qui s’est passé il y a 30 ans pour l’inconscient est présent ici et maintenant. ​

Tout symptôme, toute maladie est comparable à un appel téléphonique imprévu et irritant. Mais le corps n'appelle pas sans raison. Un symptôme n'apparaît jamais pas par hasard, sans cause. Dans le nouveau paradigme du décodage biologique il est considéré comme une réaction à un certain processus qui reste à découvrir. 

Si notre corps nous appelle, le choix nous appartient : décrocher le combiné ou casser le téléphone... De la même manière, vous pouvez détruire votre corps, amputer des organes ou enlever un hémisphère du cerveau, prendre des médicaments, ... ou vous pouvez décider d'entrer en contact avec votre inconscient, chercher à communiquer avec lui à travers votre symptôme. C'est ce type d'écoute que propose le décodage biologique des maladies.

les origines du décodage biologique

therapie décodage biologique

Les origines du décodage biologique remontent à très loin et se perdent dans les médecines orientales (ayurvédique, chinoise, etc...) Il a pourtant fallu attendre les années 1980 pour que le précepteur moderne du décodage biologique des maladies, Ryke Geerd Hamer, docteur en médecine spécialisé en cancérologie pose les premières bases du décodage dans sa découverte nommée "Les lois de la nouvelle médecine germanique". 

Dr Hammer a proposé un nouveau paradigme pour l'origine de la maladie. Jusqu'à présent, en parlant de « maladie », on pensait « problème ». Le décryptage biologique nous invite à voir dans la "maladie" non plus un "problème", mais une "solution", une réponse adaptative parfaite du corps à un ressenti non libéré. 

Ses élèves ont par la suite formé d'autres décodeurs biologiques et chercheurs en bio-décodage qui ont apportés au décodage biologique des compléments et mises à jour. Parmi les  eux figure mon professeur et fondateur de l'école du Biodécodage - Christian Flèche.  

 

Le décodage biologique moderne insiste sur l'importance du suivi des patients par le corps médical, et ne préconise en aucun cas de les interrompre. Le bio-décodage et la médecine conventionnelle sont complémentaires et totalement compatibles entre eux. 

qu'est-ce qu'un biochoc dans le décodage biologique  ?

Un Biochoc est l'élément majeur et une valeur de repère en décodage biologique. C'est l'instant du drame, un moment précis qui se déroule dans un contexte précis où la biologie produit une insatisfaction au niveau d'un besoin intérieur.

 

La notion de moment précis est fondamentale pour expliquer ce qui est le biochoc, puisqu'il s'agit d'un moment qui déclenche à la fois la maladie et plus tard la guérison (si ce moment est revisité). Imaginez, tout se passe bien jusqu'à 19h32 ... mais à 19h33 il se passe quelque chose, un événement inattendu se produit et à partir de ce moment la vie n'est plus la même. Un licenciement est annoncé, une perte, ou la découverte de tromperie, ou tout autre événement qui est perçu avec un bouleversement intérieur. Ces changements auront des conséquences sur le plan émotionnel, physiologique, organique et psychologique. Et à la base de toute maladie, le décodage biologique recherche ce biochoc programmant.  

biochoc décodage biologique

Voici les 4 critères d'un biochoc qui vont conduire au symptôme ou à la maladie future sont les suivants : 

  • Un évènement imprévu, inattendu

  • Vécu avec une intensité émotionnelle plus ou moins forte, allant jusqu'au bouleversement intérieur majeur

  • Dans l'isolement,  la personne ne peut verbaliser le choc, même s'il y a du monde autour d'elle. Elle ressent l'évènement intérieurement. Si elle pouvait le verbaliser, ce ne serait pas un drame

  • Sans solution apparente - il n'y a pas de possibilité de réagir. S'il y avait une solution, il n'y aurait pas de stress

Ce choc dont nous ne sommes pas conscients sur l'instant où il survient est ingérable psychologiquement, mentalement et émotionnellement. Dans ces conditions le cerveau qui est une interface entre le monde extérieur et intérieur recourt aux solutions archaïques biologiques pour assurer la survie. Le symptôme (de solution) apparait.

 

Ce qui compte donc ce n'est pas l'évènement, mais la façon de le vivre. En thérapie par le décodage biologique il s'agit de retrouver ce choc et libérer l'énergie qui est réprimée dans le corps suite à ce choc. Pour guérir, le passage par l'émotion semble être une étape majeure pour aller vers la guérison. 

quels sont les 4 types de ressentis en décodage biologique 

Nous distinguons 4 types de ressentis principaux dans le décodage biologique des maladies.

Les ressentis dits archaïques

Ce sont les expériences archaïques associées à la survie. Un exemple est la peur de la mort, la peur de la faim. Ces expériences correspondent à des besoins basiques, fondamentaux et représentent un niveau très « animal ».

Les ressentis d'agression
Ce sont les expériences associées au besoin de protection qui surviennent dans les situations où nous ressentons de l'agressivité envers nous-mêmes, nous sentons que nous avons été dénigrés, diffamés, blessés. Nous nous sentons alors en danger ou atteints dans notre intégrité sans menace à la survie. 

Les ressentis de dévalorisation 

Ce sont les expériences avec une touche de dépréciation, dévalorisation, de sous-estimation. On les trouve souvent chez les personnes ayant une faible estime de soi qui ressentent qu'elles ne sont rien, ne sont pas capables, n'y arrivent pas ou ne valent pas grand chose.

 

Les ressentis dans la relation à l'autre

Ce sont toutes les expériences sociales liées aux relations. Nous incluons ici les notions de contact, de territoire, de sexualité, de séparation, de frustration, de colère, d'impuissance. 

Le type d'expérience émotionnelle au moment du choc est d'une importance fondamentale dans le décodage biologique.  C'est la façon précise de vivre une expérience. Un même événement sera vécu de différentes manières, et aura une réponse biologique et/ou psychologique différente, selon l'émotion vécue et le sens donné à l'événement. Pour l'un, le départ à la retraite portera atteinte à l'estime de soi, pour l'autre il provoquera de la colère ou de la honte, pour le troisième il fera naître la peur de vieillir. 

 

la liste des décodages biologiques possibles pour
certaines maladies / symptômes

Christian Flèche, le fondateur du biodécodage des maladies nous enseigne que derrière la maladie il y a une intention positive et que chaque tissu et organe de l'organisme sont reliés à une fonction spécifique. La façon de vivre un conflit émotionnel est déterminante. Elle est décodée par le cerveau, qui, en fonction du ressenti conflictuel de la personne sera emmené à activer telle ou telle solution du corps : fabriquer plus d'os ou moins d'os ; booster l'arrivée du sang vers un organe ou le freiner ; accélérer le transit ou le ralentir, produire plus de globules rouges ou les diminuer, tendre les muscles ou activer la fonte musculaire, produire plus de calcium ou moins de calcium, etc ...

 

Ainsi, chaque maladie et chaque cancer a une signification précise (qui reste à vérifier avec le patient et son histoire). Ci-dessous je vous propose une liste des significations possibles en décodage biologique pour certaines maladies. Cette liste est donnée à titre d'exemple, en thérapie par le  décodage biologique il ne s'agit pas de s'appuyer sur les dictionnaires ou des listes prédéfinies, mais de rechercher le conflit spécifique de la personne qui vient consulter le thérapeute en décodage biologique. Le bio-décodage propose ces hypothèses (et non des certitudes absolues). 

"Lorsqu’elles comprennent (sur le plan intellectuel, de la prise de conscience) d’où vient leur maladie, ce que leur corps veut leur dire, certaines des personnes guérissent. Mais dans la majorité des cas, il faut approfondir la thérapie pour trouver l’évènement spécifique qui a déclenché ce symptôme là", explique Christian Flèche, illustrant ses propos par des exemples : "pour le foie, c’est le manque. La tendance à tout faire vite, dans l'urgence et la précipitation sont à l'origine des troubles de la thyroïde. Les problèmes de vue apparaissent lorsque l'on a été témoin de quelque chose que l'on n'aurait pas voulu voir. Si quelqu'un ou empiète sur votre territoire, votre corps  pourra développer une cystite".

Organe atteint /                                                  Décodage biologique possible et conflits  maladie                                                               émotionnels les plus fréquents (pas de certitudes)

Artère Coronaire                                                                      La peur de perdre son territoire ou son contenu

Boulimie                                                                                   Anxiété de manquer d'affection, dégout de quelque chose

Maladies de peau                                                                    Conflit de séparation (au sens large) 

Maladie de Crohn                                                                    Conflit de saloperie, de méchanceté indigeste

Mélanome                                                                                Conflit de souillure monstrueux, perte d'intégrité

Mycose                                                                                      Un deuil de quelque chose qui n'en finit pas 

Cancer des alvéoles pulmonaires                                           La peur de mourir

Cancer du sein gauche pour une droitière                            L'angoisse pour son enfant réel ou symbolique

Recto-colite hémorragique                                                     Contrariété indigeste en lien avec la famille proche

Cancer des ovaires (cellules germinatives)                            Grave conflit de perte, décès

Endométriose                                                                          Conflit en lien avec la maternité, la mère, la femme

Pancréas                                                                                   Conflit de manque et d'ignominie, contrariété

Hyperthyroïdie                                                                         Conflit de devoir réagir dans l'urgence, faire vite 

Hypothyroïdie                                                                          Conflit de devoir ralentir, aller lentement, prendre son temps

Hyperglycémie - diabète maigre                                           Conflit de devoir résister à quelque chose qui répugne

Hémorragie cérébrale                                                             Devoir être performant intellectuellement dans l'urgence

Voies biliaires                                                                           Confit de rancœur, contrariété, révolte

Sclérose en plaques                                                                Contrariété au mouvement face aux ordres

Tumeur cerveau                                                                       Devoir trouver une solution au delà de ses capacités

Appareil ostéoarticulaire                                                        Conflit de dévalorisation / impuissance (au sens large)       

Vessie                                                                                        Conflit de limites dans le territoire               

Surdité                                                                                      Conflit d'agression auditive, ne pas vouloir entendre

quelle est la différence entre le décodage biologique des maladies 
et la nouvelle médecine germanique du dr Hamer ? 

1. Le décodage biologique est une thérapie qui utilise avant tout une approche logique (observation, hypothèse, vérification, confirmation, test) contrairement à la Nouvelle Médecine Germanique qui insiste que la compréhension de l'origine de la maladie (le code de la maladie) est suffisante pour guérir. 

2. Le décodage biologique est une thérapie qui complète les traitements médicaux et se base toujours sur le diagnostic médical. Nous ne conseillons jamais à nos clients d'arrêter leurs traitements. 

3. Les thérapeutes de décodage biologique n'adhèrent pas à certaines lois du Dr Hamer, concernant les phases d'apparition de la maladie (en cas d'infections, cancers, etc ... ). 

4. Le décodage biologique utilise essentiellement les outils de travail avec l'inconscient : la PNL, l'hypnose, les visualisations métaphoriques, les techniques psychocorporelles, les cycles biologiques mémorisés de Marc Fréchet, les techniques transgénérationnelles, etc. 

5. La force du décodage biologique réside dans les protocoles qu'il propose, via lesquels le client revit la situation à l'origine de l'entrée dans la maladie. Ce travail se fait sur des profondeurs différentes  (mental avec la prise de conscience, émotionnel avec la libération des ressentis conflictuels, mais également avec le changement de perception de la réalité, au niveau de ses croyances, etc.) 

6. Le décodage biologique explore et utilise des outils qui ne sont pas encore accessibles dans d'autres domaines de la thérapie (portail d'entrée dans la biologique, les prédicats organiques, la structure gomme et l'encrier, la latéralité, les ressentis féminins et masculins liés aux besoins différents des deux sexes, la bascule hormonale, les pré-conflits, les conflits autoprogrammants, les conflits vérouillants la thérapie, le projet-sens de la personne, etc).

7. Les compétences d'un thérapeute en décodage biologique des maladie se développent au cours de 3 années d'études, avec un encadrement obligatoire dès la 2ème année d'études, d'examens à la fin de chaque année d'études et d'un accompagnement individuel exigeant.

 

"La paix que tu recherches se trouve juste
derrière l'émotion que tu évites"

Christian Flèche