top of page
  • Photo du rédacteurOlga Alexandrova

Sentiment d'inutilité chronique


"Lorsque la vie d'une personne semble réussie à l'extérieur, à l'intérieur, elle peut être pleine de souffrances ..."


Nous pouvons éprouver le sentiment d'inutilité à tout moment de notre vie. Il peut apparaître lorsque nos enfants grandissent et partent de la maison. Quand quelqu'un d'autre prend notre poste au travail. Quand notre partenaire choisit quelqu'un d'autre. Quand maman ou papa sont trop occupés pour consacrer du temps à leur enfant.


Le sentiment d'inutilité est celui que l'on peut ressentir quand le monde entier nous tourne le dos. Les sentiments d'être insignifiant, de rejet, de manquer de soutien, de mise à l'écart, d'exclusion, de solitude, de culpabilité peuvent accompagner cette sensation globale d'inutilité ... Un profond sentiment d'être inutile est très souvent décrit comme une douleur aigue, qui ne peut être apaisée par aucun argument rationnel.


« Mon mari m'a quittée. Il préparait son départ depuis quelques mois, sans rien me dire. Je n'ai rien remarqué. Je n'ai eu aucune nouvelle depuis, ni aucune explication. Je me sens très mal, je me sens inutile. Ma vie n'a plus de sens..."


"Je voulais tellement aider mon fils et ma belle-fille, mais ils ont préféré couper tous contacts avec moi. Je ne comprends pas, je me sens perdue, inutile..."


Dans la pratique thérapeutique il y a beaucoup d'histoires de ce genre, marquées par la douleur d'INUTILITÉ. Cet article parlera du sentiment d'inutilité chronique (plus ou moins pathologique), qui accompagne les personnes confrontées à la sensation permanente d'être "exclues de la vie".



Les origines du sentiment d'inutilité : l'absence ou la froideur de la mère


Nous naissons tous avec la nécessité que quelqu'un subvienne à nos besoins. Et nos besoins psychologiques sont tout aussi importants que nos besoins biologiques :


  • le respect, la reconnaissance, l'approbation, l'acceptation

  • l'amour et l'appartenance

  • la sécurité, la protection, la stabilité


La mère est la toute première personne qui répond aux besoins de son enfant. Si le lien avec elle est rompu à un âge précoce et n'est pas compensé par la proximité avec une personne remplaçant la mère, l'enfant peut éprouver l'horreur de l'abandon, une sorte d'éternelle solitude. Aussi, une mère présente, mais distante et froide émotionnellement peut générer la même sensation chez l'enfant. Elle peut se trouver dans la même pièce que son enfant, et en même temps être déconnectée de lui.


Dans ces moments, le rejet est perçu comme inévitable et devient la seule attitude possible envers soi-même. Se forme la croyance "Je ne suis pas digne d'amour", la sensation chronique d'inutilité s'installe.


Si un adulte peut encore endurer la solitude et dire : « Je suis vraiment seul, il n'y a personne à mes côtés!", l'enfant ne peut pas supporter une telle expérience précoce, car il ne sait pas répondre à ses besoins. Cette sensation insupportable de solitude et d'inutilité risque d'être reproduite plus tard par le psychisme de l'enfant sous forme d'expériences automatiques, et le conduire à entrer dans des relations destructrices.


Ayant grandi, ces "enfants" ne sont pas toujours capables de construire des relations durables, par peur de se confronter à nouveau à ce sentiment d'inutilité. Ils changent souvent d'amis, de partenaires, de cercle social, craignant être délaissés comme ils l'ont été par leur mère dans l'enfance.


D'autres chercheront à ressentir leur utilité à travers les comportements de perfectionnisme avec une forte peur de la critique suivie du rejet. Le traumatisme d'inutilité peut se manifester par un choix conscient de solitude, refusant la proximité émotionnelle et physique avec les autres.


D'autres personnes chercheront à ressentir leur utilité à travers l'extrême dévouement à l'autre. Elles vont vouloir devenir irremplaçables, se sacrifier pour les autres. Leurs propres besoins et désirs seront ainsi niés, relégués au dernier plan.



Comment faire face au sentiment d'inutilité chronique ?


Pour faire face au sentiment d'inutilité à l'âge adulte, vous devez d'abord apprendre à devenir utile à vous-même. Facile à dire, mais difficile à ressentir. Cela s'apprend progressivement.


Cessez de lutter contre cette sensation, la lutte et le remplissage par des activités ou les addictions ne règlent pas l'origine de cette sensation. Il est nécessaire de trouver la cause de ce sentiment d'inutilité, contacter son Enfant Intérieur blessé et le rassurer sur le fait que vous ne l'abandonnerez jamais. Une partie en vous n'a jamais été blessée (adulte) et cette partie peut aller à la rencontre des émotions de votre Enfant Intérieur, recréer un lien solide entre vous adulte et vous enfant et apprendre à réagir à ses émotions. De quoi a besoin votre Enfant Intérieur ? Quel besoin vous pouvez satisfaire ? Votre partie adulte est présente en vous 24h sur 24h, contrairement aux autres habitants de la planète qui ne sont pas toujours disponibles.


Si vous ne trouvez pas cette sensation de soutien et d'utilité en vous, aucune personne au monde ne pourra les combler. Les autres pourront y contribuer (et cela est, bien évidemment, agréable), mais le distributeur permanent de cette sensation d'utilité se trouve avant tout à l'intérieur de vous.


Si vous n'y parvenez pas seul, faites vous accompagner par un professionnel.


Autre conseil, commencez par trier vos relations, il est peut-être temps de quitter les relations où on ne veut pas de vous ? Du moins, dans un premier temps, n'allez pas vers les relations où vous ressentez intensément le rejet. Pourquoi vouloir ouvrir les portes qui se ferment ?



Découvrez mes séances d'hypnose mp3 pour vous aider à travailler de chez vous :





Olga Alexandrova

20 mars 2023





296 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page