top of page
  • Olga Alexandrova

L’augmentation du niveau vibratoire de la Terre

Dernière mise à jour : 7 déc. 2021


Notre Terre est un organisme vivant. Elle possède sa propre fréquence vibratoire et son niveau vibratoire. (Une fréquence est définie par le nombre d’oscillations par unité de temps). Le Niveau Vibratoire terrestre ne se mesure pas encore aujourd’hui avec des appareils scientifiques, mais on peut le mesurer avec quelques aides qui sont : les tests énergétiques, la radiesthésie, le pendule, le clair ressenti, l'astrologie etc. Le Niveau vibratoire est donc un certain pourcentage qui peut être défini et il peut surtout être infini. Pour nous en rapprocher, c’est la Résonance de Schumann qui en est la plus proche, celle-ci se mesure et nous prouve que le Taux vibratoire de la Terre n’arrête pas d’augmenter. La Résonance de Schumann n’est pas la seule donnée pour le comprendre, mais une des plus importantes pour déterminer le TV de notre Planète.


La Résonance de Schumann


La Résonance de Schumann qu’on appelle également "La voix de l’Univers" concerne le champ magnétique terrestre, et particulièrement les ondes de basse et très basse fréquence. Ces ondes parcourent l’espace entre la surface de la terre et la couche de l’atmosphère qu’on appelle l’ionosphère, parce qu’elle est caractérisée par une ionisation des gaz.


Les ondes se propagent à la vitesse de la lumière, parcourent toute la Terre et en 1 seconde font à peu près 8 fois le tour de la terre. La plus basse fréquence de la Résonance de Schumann est déterminée à 7.83 hz depuis des années. D’ailleurs, on l’appelle « l’onde de Schumann » et elle sert même de référence pour accorder un certain nombre d’appareils.


La fréquence vibratoire de la terre a un lien très étroit avec le fonctionnement de notre cerveau. Les vibrations de la terre sont vitales pour la synchronisation des biorythmes et l’existence normale de la vie sur Terre. La fréquence de 7,83 hz coïncidait pendant de nombreuses années avec les fréquences électromagnétiques de notre cerveau, plus précisément avec le