• Olga Alexandrova

Qu'est-ce que l'hypnose et comment ça marche ?

Dernière mise à jour : 17 déc. 2021


Imaginez une personne en train de vivre une grande colère ou un état de panique. Ou une joie extrême parce qu'elle a gagné au loto. N'importe laquelle de nos émotions fortes qui a du pouvoir sur nous nous débranche de la raison. Est-il possible d'imaginer qu'une créature qui claque des dents (par peur) puisse réciter un poème au même moment ou dessiner un tableau ? Bien sûr, ces exemples sont exagérés mais ils illustrent parfaitement cette pensée : le niveau de votre réalisation personnelle et spirituelle est inversement proportionnel au niveau de votre état émotionnel. Plus le fond émotionnel est fort, moins vous pouvez penser à quelque chose et agir calmement.


Tel un ordinateur avec une centaine de fichiers ouverts en même temps vous allez "bugguer" si votre énergie spirituelle est dépensée à servir vos émotions fortes. Ici, il s'agit des manies mineures, des phobies, des addictions auxquelles vous ne faites pas attention, considérant que cela fait partie de votre caractère. Et pourtant, ces programmes parasites aspirent votre énergie. C'est à cause d'eux que vous manquez d'énergie pour terminer un projet qui vous tient à cœur. C'est à cause d'eux que vous n'avez pas le courage de recadrer votre voisin qui a pris l'habitude de faire des travaux dans votre immeuble dimanche. C'est à cause d'eux que vous hésitez à demander une augmentation à votre patron.


Si vous remarquez chez vous quelque chose comme la peur de parler en public ou la peur des araignées, sachez que ce ne sont pas des "traits de votre caractère" - ce sont des parasites installés dans votre psychisme qui dévorent votre énergie vitale. Et vous partagerez votre vie avec eux longtemps si vous ne la reprenez pas en mains.


Si autrefois les démons de la psyché humaine étaient chassés au moyen de l'exorcisme, à notre époque cette procédure s'est transformée en séances de libération des charges émotionnelles cristallisées. Notamment au moyen de l'hypnothérapie. L'hypnose permet d'accéder au passé qui n'a jamais cessé de se rejouer dans votre inconscient et l'hypnothérapeute vous reconnectera non pas à celui que vous êtes aujourd'hui, mais à cet autre vous qui, il y a 15 ou 30 ans en arrière était devenu l'objet de moqueries de ses petits camarades de classe et qui depuis ce jour là a peur de parler en public.


Le thérapeute vous fera réécouter à nouveau les moqueries de vos camarades, mais cette fois vous ferez l'expérience sans l'impact émotionnel et en sortirez dignement de la situation. Peut-être même ferez rire vos camarades et vous vous réveillerez à la fin de la séance d'hypnose totalement différent. Bienvenue dans l'hypnothérapie !


hypnose comment ça marche

L'hypnose est un des sujets les plus populaires de notre époque. Cette pratique est largement reconnue dans le domaine de la médecine, psychothérapie, psychiatrie et médecines douces, mais beaucoup de gens n'en ont encore qu'une idée superficielle, et parfois même erronée.


Le mot hypnose (du grec. « sommeil ») désigne deux choses à la fois : un état de conscience modifiée et également le processus d'influence d'une personne sur une autre qui conduit à la transe hypnotique. L'hypnose est un état de conscience modifiée avec une concentration maximale d'attention et une forte réceptivité à la suggestion. Beaucoup de gens pensent que l'hypnose et le sommeil sont des états similaires. Mais ce n'est pas le cas. La différence entre le sommeil et la transe hypnotique réside dans le fonctionnement du cerveau.



L'hypnose active les mécanismes cérébraux spécifiques. Contrairement à l'état de sommeil, l'hypnose augmente l'activité du cortex cingulaire antérieur du cerveau. Elle est étroitement liée aux mécanismes de concentration et de contrôle cognitif. Nous sommes aussi concentrés que possible sur certaines pensées spécifiques.


Cet état ressemble à l'effet que vous pouvez vivre en lisant un livre passionnant. La réalité environnante cesse d'exister et vous vous concentrez complètement sur le sujet du livre. Au même moment l'activité du système nerveux autonome diminue - c'est lui qui régule la fréquence cardiaque, la respiration et l'activité du tube digestif. Voilà pourquoi en transe hypnotique nous sommes simultanément concentrés et très détendus.


En 1929, le psychiatre allemand Hans Berger a découvert que lorsqu'une personne ferme les yeux, son cerveau modifie son activité et génère des ondes entre 8 et 13 cycles par seconde (Hz). Il a appelé ces ondes les "ondes alpha", propices à l'entrée dans la transe hypnotique, la relaxation et la rêverie. Par la suite, d'autres types de rayonnement cérébral ont été découverts, qui ont reçu les noms d'ondes thêta, d'ondes bêta, delta et gamma.


Lorsque la personne ouvre les yeux ou se concentre sur une tâche qui nécessite certaines représentations visuelles et que l'activité fonctionnelle du cerveau augmente, l'amplitude du rythme alpha diminue. Le cerveau génère alors des ondes "béta" allant de 14 à 26 cycles par seconde. L'augmentation du rythme bêta est généralement considérée comme un indicateur de la réaction aiguë au stress, et à une fréquence d'environ 60 Hz une personne tombe dans un état d'hystérie.


Étant donné que les ondes thêta génèrent des états modifiés de conscience, leur portée est également utilisée pour les suggestions hypnotiques ( 4-7 Hz).


La plage d'activité cérébrale des ondes delta se situe entre 0.5 et 3 Hz. Il s'agit d'un domaine de l'inconscient dont on sait peu de choses. Ces ondes très lentes sont associées à des processus de réparation de l'organisme, en particulier pendant le sommeil, et à de faibles niveaux d'activité.


Les appareils de mesure de l'activité électrique du cerveau ont permis d'établir qu'à l'état de veille, les fréquences de toutes les gammes sont présentes dans le cerveau. Mais de manière générale, c'est le rythme bêta qui prédomine à l'état de veille.


D. Corydon Hammond souligne qu'il existe des preuves qu'une réceptivité accrue à l'hypnose est observée chez les individus qui ont une activité élevée du rythme thêta à la fois pendant la transe hypnotique et en dehors. Chez les enfants, le pic de réceptivité est observé entre 8 et 12 ans. Puis, à l'âge de 13-14 ans, ce rythme commence à s'atténuer pour un changement vers les fréquences alpha, comme cela se passe chez les adultes.




Il a été observé qu'au bout de 6 séances d'hypnose avec un entraînement entre 8 et 13 Hz la réceptivité augmente de 3,16 à 7,42 points. En dessous du niveau moyen de réceptivité se trouvent les personnes anxieuses ou souffrant de troubles obsessionnels compulsifs. Ce sont les personnes qui ont tendance à se concentrer sur des événements externes, à contrôler leur environnement, à être vigilants. Elles présentent les niveaux plus élevés d'ondes bêta que les personnes plus réceptives et ont du mal à passer d'une focalisation extérieure à une immersion intérieure (Hammond, 2005).



Olga Alexandrova, 08 décembre 2021






114 vues

Posts récents

Voir tout